Saveurs du monde
Cuisine Plats Plats Africains

Taro sauce jaune

Taro sauce jaune

 Le taro sauce jaune ou achu est un plat camerounais de la région du Nord-ouest et essentiellement consommé par les peuples de l’ouest et du NOSO du Cameroun. Très souvent considéré comme  « nourriture des notables » parce que souvent préparé pour recevoir les personnes respectées, le taro est accompagné la plupart du temps de met de pistache et généralement de beaucoup d’autres  «obstacles » qui sont les viandes, les poissons et même les légumes.

Chez les bamilékés et les peuples du NOSO, il y a quasiment pas de cérémonies traditionnelles sans taro et surtout on le mange avec les doigts. Ne vous demandez pas pourquoi on ne doit le mangez avec une fourchette ou tout autre couvert, c’est la tradition !

Le taro sauce jaune est un plat qui nécessite de la force physique et bien évidemment des astuces pour le réussi dans les règles de l’art. Dans cette cet article, nous avons utilisé comme obstacle, la chair et la peau de bœuf, le met de pistache, l’aubergine et le poulet frit mais vous pourrez utiliser tout autre viande, poisson ou légumes de votre choix. Vous trouverez également à la fin de l’article la technique pour conserver ainsi que pour réchauffer ce plat.

INGREDIENTS

  • 1 kg de Tubercules de taro
  • ¼ litre d’huile de palme
  • 500 g de viande de bœuf (viande rouge, peau)
  • 2 cuillères a soupe de mélange d’épices taro moulu
  • 4 Aubergines (Facultatif)
  • 16 g Sel gemme
  • Sel
  • 5 piments
  • Marinade poulet
  • Cube d’assaisonnement

Temps total

Preparation:2h                 Repos:-                  Cuisson: 2h


INSTRUCTIONS

1

Pour commencer, faites cuire les viandes dans une cocote pendant 40 minutes ou dans une casserole pendant environ 1h30min avec du piment et du sel. Assaisonnez également le poulet et faite cuire dans une autre casserole.

Si vous choisissez d’utiliser les tripes de bœuf, lavez les correctement avec du citron et de l’eau chaude et faites cuire dans une autre casserole avec de l’eau, le sel et le piment

⇒ Il faut noter que les viandes de la sauce jaune doivent être cuites avec pas trop d’eau car le bouillon de viande ne servira pas pour la suite de la cuisson. Faites donc cuire les viandes sans en mettre trop d’eau pour conserver au maximum leur goût.

2

 Égouttez les viandes , faites frire le poulet dans une friteuse et réservez.

Le taro

 1

Nettoyez les tubercules de taro avec un couteau sans les éplucher, lavez correctement et mettez dans une casserole, ajoutez de l’eau à fleur et c’est parti pour une cuisson de 2h.

2

Lorsque les tubercules sont cuites, retirez les peaux et pilez dans un mortier avec un pilon jusqu’à l’obtention d’une purée lisse et sans grumeaux. Pour éviter les grumeaux au maximum, épluchez  et pilez les tubercules à chaud, sans ôter du feu, en 3 ou 4 temps, retirez à chaque tour puis mélangez le tout à la fin et pilez encore. C’est à ce niveau que la force physique intervient car c’est une étape pas facile.

Si vous n’avez pas de mortier, éplucher les tubercules toujours à chaud et mettez dans une casserole ou un grand saladier et écrasez avec un presse purée

3

Si le taro est trop tendre, vous pouvez ajouter un peu d’eau mélangez et réservez

 

La sauce

Pendant que le taro cuit, occupez-vous de faire la sauce jaune.

La sauce jaune c’est une sauce assez délicate à réaliser c’est pourquoi il faut respectez les dosages et les instructions

1

Vous devez  mouillez les épices moulus avec du sel et le cube d’assaisonnement dans un saladier 30min avant la préparation. Puis faites chauffer le sel gemme dans une casserole pour le faire dissoudre puis filtrer avec une passoire pour éviter le sable puis laisser refroidir le liquide ;

2

Faites chauffer à présent l’huile dans une casserole pendant 1 minute maximum pour liquéfier au maximum et laissez refroidir à température ambiante

3

Ensuite ajoutez de l’eau (1l à 2 l en fonction de la quantité de sauce que vous souhaitez avoir) et brasser avec un bol pendant 3 min ;

4

L’huile et l’eau étant des liquides immiscibles, il faut faire une émulsion avec le sel gemme pour avoir un mélange homogène. Ajoutez le liquide de sel gemme au fur et à mesure tout en brassant jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène et une coloration jaune 

La petite astuce de grand-mère pour savoir si le sel gemme est suffisant, de constater que la sauce commence à devenir mousseuse lors du brassage et doit avoir un peu d’acidité au goût.

5

Ajoutez les épices préalablement trempées et continuez de brasser jusqu’à ce que la sauce soit homogène

La sauce jaune est prête

Vous pouvez ajouter les viandes et le poisson fumé dans la sauce ou les disposez dans le plat lors du service ;

Servez le taro dans un plat puis disposez les viandes, les aubergines, le piment, et un morceau de met de pistache et un vin rouge ou une bière fraiche.

Bonne appétit!

 Comment conserver votre taro sauce sauce? Alors, je vous dis tout

Il faut savoir qu’au Cameroun les personnes de certaines régions n’admettent pas le fait de conserver ce plat parce que ,disent-ils, il ne sera plus aussi bon après l’avoir réchauffer. Pourtant tout dépend de la manière dont on le conserve.

Pour conserver votre taro sauce jaune, mettez le taro et la sauce séparément dans des gamelles et fermez hermétiquement de façon à ce que l’air ne puisse pas y entrer et placez au réfrigérateur ( 3 jours maximum) ou au congélateur ( 1 mois maximum).

Pour réchauffer , mettez le taro dans une casserole et ajoutez y un peu d’eau puis  laissez chauffer à feu doux pendant 15 minutes. En ce qui concerne la sauce jaune, faites chauffer de l’eau dans une casserole et déposez la gamelle de sauce et laissez tiédir. Il faut noter que si vous conservez au congélateur, faites sortir une ou deux heures avant , laissez dégivrer avant de réchauffer.

Postes connexes

Vin d’ananas fait maison

Opentips Team

Soupe egusi nigériane

Opentips Team

Comment préparer le Ndolè camerounais

Opentips Team